Rouler en groupe

Rouler en groupe requiert:

  • Une certaine manière de conduire.
  • De la  discipline.
  • Beaucoup d’indulgence.
  • De la tolérance.

Toute sortie est menée par le tour-guide, qui prend les commandes:

  • Il est responsable de la randonnée, donc du tracé, de la vitesse, des arrêts et ne doit pas être dépassé!
  • Il détermine l‘ordre: le „plus faible“ conducteur qui a la moindre expérience de conduite, respectivement le conducteur à la machine la moins performante (p.ex. un débutant) roule en deuxième place, donc tout de suite derrière le tour-guide.
  • La vitesse est réduite par le tour-guide au bon moment avant bifurcations et agglomérations.
  • Les arrêts ainsi que les manœuvres de demi-tours ne doivent être entrepris par le tour-guide qu’aux endroits où il y a assez de place pour l’ensemble du groupe, sans gêner le trafic.
  • Il incombe au tour-guide de choisir un tempo et un trajet, pittoresque et charmant, permettant une conduite technique prestigieuse, ce qui promet de devenir pour la majorité des participants un tour intéressant.

En dernière position roule le conducteur de fin de queue:

  • Il ne dépasse jamais un membre du groupe, de manière à ce que personne ne puisse s‘égarer.
  • Il connaît le trajet, les points d’arrêt ainsi que la destination.
  • Les erreurs de jugement concernant le choix de la vitesse sont surtout ressenties par le conducteur de fin de queue. Ce dernier devrait pour cela avoir une certaine routine et ne pas avoir la plus faible machine.

Le groupe roule entre les deux:

  • Chacun selon ses connaissances de la conduite et sa propre évaluation.

Pour tous

  • Adaptation responsable de la vitesse aux conditions de trafic!

Groupement

  • La conduite se fait de manière décalée, c’est-à-dire le tour-guide conduit à gauche (vers le milieu de la route), la 2e moto à droite, la 3e à gauche, la 4e à droite… (sur les tronçons de route droite). Cela crée aussi des réserves supplémentaires en termes de distances de sécurité.
  • Par contre, dans les virages, la conduite en quinconce n’est pas seulement inappropriée, mais également dangereuse.
  • Une distance de sécurité suffisante (et adaptée) est toujours à respecter. Le fait de rouler trop près augmente le risque de télescopage et de collision.
  • Une distance trop grande par contre peut contribuer à ce que le groupe s’étire considérablement, ou que d’autres usagers de la route s’introduisent dans le groupe.
  • Pendant le trajet, à l’intérieur du groupe, il existe l’interdiction formelle de dépasser. 
  • Ce n’est que lors des arrêts que les différentes positions peuvent être modifiées par le tour-guide, après accord.
  • Chacun est responsable pour le conducteur derrière lui.

Quand l’homme de derrière reste trop en arrière:

  • Réduisez le tempo et attendez bien en vue au prochain croisement, à la prochaine bifurcation, là où on doit tourner.
  • Il n’est donc pas nécessaire de risquer le tout pour le tout afin de rester avec le groupe à tout prix. Donc, en cas de feux rouge, de Stop ou autres, il faut s’arrêter et ne pas entreprendre des manœuvres de dépassement interdites ou dangereuses.
  • Parce que: au prochain croisement, à la prochaine bifurcation ou à l’endroit du prochain changement de direction, celui qui me précède m’attend (pas forcément tout le groupe) et je ne me perds donc pas.

Chacun est responsable de ses propres manœuvres de dépassement

  • Doubler exige de grandes capacités d’estimation de chacun.
  • L’action de doubler doit se faire de manière rapide (rétrogradez). Celui qui est derrière veut peut-être aussi doubler tout de suite!
  • Pour cela, après le dépassement, roulez tout de suite à droite, de manière à ce que le suivant puisse aussi se rabattre sans devoir s’éterniser sur la voie de dépassement.

Donc: laissez se rabattre ceux qui se trouvent en dépassement!

  • Réduisez éventuellement le tempo pour ainsi agrandir la distance avec celui qui vous précède, ainsi celui qui fait un dépassement peut plus facilement se rabattre.
  • Lors ou après des dépassements à répétition, regardez vers l’arrière et assurez-vous que les autres ont pu suivre!
  • Ne vous laissez jamais talonner pendant le dépassement et n’exécutez pas de manœuvres risquées.
  • Si nécessaire, après des processus de dépassement, réduisez le tempo devant pour que tout le groupe puisse serrer les rangs.

Des courses-poursuites risquées doivent absolument être évitées!

Autres règles

  • Signalez à temps tout changement de direction et, tout comme pour les traversées d’agglomérations, réduisez la vitesse à temps.
  • Resserrez les rangs à l’intérieur des localités.
  • Arrêtez-vous à plusieurs côte à côte aux croisements, feux, stops (gain de place, départ rapide, en commun).
  • Laissez de la place pour le/les suivants respectivement ceux restés en arrière.
  • Laissez des espaces quand le groupe a été séparé par des voitures.
  • Serrez les rangs (combler les lacunes/utiliser tout l’espace).
  • En repartant, reprenez tout de suite votre ancienne place (ancien ordre).

La sécurité routière prime l’union du groupe!

En cas d’urgence:

  • Arrêtez-vous sans gêner le trafic. Évitez que tous s’arrêtent ensemble (en formation) et que la voie soit bloquée.
  • Chacun s’arrête avec quelques mètres de distance de celui qui le précède du côté droit de la chaussée.
  • Seulement un retourne en arrière, tous les autres attendent.
  • Si cela dure trop longtemps, il faut continuer la route jusqu’à la prochaine étape, à laquelle tous peuvent s’arrêter et garer leur moto.

Avant le départ

  • Chaque moto devrait avoir fait le réservoir plein.
  • Si ce n’est pas le cas, prévenez impérativement le tour-guide.
  • Les différentes étapes ne dureront pas plus longtemps que la capacité (rayon d’action) du plus petit réservoir.
  • Pour cela: il faut informer le tour-guide sur son autonomie.

Quand le groupe fait le plein, tout le monde fait le plein!

Pensez à:

Chacun est seul responsable de sa tenue de route (également et surtout lors de manœuvres de dépassements) et ne devrait jamais se laisser entraîner dans une conduite trop risquée par le mouvement du groupe!

Si la vitesse est trop importante, si vous vous sentez sous pression ou même talonné, informez le tour-guide, qui pourra vous attribuer une autre place dans le groupe.

Si chacun suit ces règles et respecte les autres, toutes les conditions sont posées pour le bon déroulement d’un formidable tour commun en moto en toute sécurité!

Dernière mise à jour