Campagne de sécurité routière : Sécurité des piétons !

Grand-Duché

Du 12 au 23 décembre 2016, la campagne mensuelle de sécurité routière de la Police Grand-Ducale vise donc le renforcement de la protection des piétons. Elle prévoit des actions préventives et répressives afin de sensibiliser tous les usagers de la route à cette problématique. En effet, une bonne perception du risque et un comportement adapté aux circonstances peuvent aider à prévenir des accidents de circulation avec des piétons.



Les piétons représentent les usagers les plus vulnérables de la route. En novembre, 3 piétons ont trouvé la mort sur les routes au Grand-Duché. Au total, 7 piétons sont décédés en 2016 à la suite d’un accident de circulation.

Statistiquement, la population piétonne est surtout constituée d’enfants de moins de 10 ans et de personnes de plus de 55 ans. Ces deux catégories de personnes ont une vision différente des dangers de la circulation ainsi qu’une motricité soit trop brusque, soit trop lente, réagissent de manière inattendue due à leur inexpérience ou de l’affaiblissement de l’audition… autant de raisons qui font des enfants et des personnes âgées des usagers vulnérables de la route.

Dangers liés à la mauvaise vue

La période hivernale accroît les risques pour les piétons puisque la tombée de la nuit avancée et le mauvais temps engendrent une visibilité réduite.

Les périodes les plus sensibles sont donc le matin entre 6 et 8 heures et l’après-midi à partir de 17 heures. Pendant celles-ci, les déplacements des gens sont aussi les plus nombreux : pour aller à l’école, pour se rendre au travail, pour rentrer, pour faire des courses, pour promener le chien… Il est important que tous les usagers de la route prennent conscience des dangers accrus pendant ces périodes !

Côté prévention, la Police marquera une présence accrue aux passages pour piétons dans les zones sensibles fréquentées notamment par les enfants et les personnes âgées (écoles, centres commerciaux). La Police procédera aussi à des contrôles de la circulation aux lieux et heures sensibles.

Est-ce que l’automobiliste voit le piéton et vice versa ? Tout dépend de la visibilité !

Pendant toute la période hivernale, lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises et pendant la tombé de la nuit, il est primordial de veiller au bon fonctionnement des feux de croisement des véhicules. La visibilité du conducteur dépend aussi de l’état des vitres de sa voiture. Il faut que celles-ci soient propres, déneigées et dégivrées.

Tous les manœuvres, comme les changements de direction, doivent être signalés à temps pour que le piéton puisse réagir.

La visibilité des piétons dépend aussi de ses vêtements. Il faut se rendre compte qu’un automobiliste n’aperçoit un piéton vêtu de vêtements foncés qu’à une distance de seulement 25 mètres. Par contre, un piéton qui porte des vêtements ou des accessoires réfléchissants peut être aperçu à une distance de 140 mètres.

Conseils simples qui peuvent sauver des vies !

Piétons : enfants et personnes âgées !

  • Portez des vêtements clairs ou de couleur qui se distinguent des couleurs environnantes.
  • Marchez face à la circulation sur les routes de campagne.
  • Assurez-vous d’être vu par les automobilistes.  
  • Des brassards, une chasuble et/ou des accessoires réfléchissants sont indispensables si vous vous promenez sur une route qui n’est pas illuminée.
  • Fixez des accessoires réfléchissants sur le cartable ainsi que sur la veste des enfants.
  • Mettez un collier lumineux à votre chien.

Joggeurs :

  • Portez des brassards et vêtements clairs avec des éléments réfléchissants.
  • Portez un gilet de sécurité en dehors des agglomérations.

Conducteurs :

  • Allumez vos feux, lorsque les conditions l’exigent.
  • Adaptez votre vitesse et signalez vos manœuvres.
  • Faites attention aux usagers vulnérables et redoublez de prudence, notamment aux passages pour piétons.

Rappel des articles du Code de la route en relation avec la campagne :

  • Article A 046-01 :
    Usage d'un véhicule routier automoteur n'assurant pas une vue du conducteur suffisamment dégagée vers l'avant ou vers les deux côtés. (74€)
  • Article A 144-03 :
    Eclairage à l'avant des véhicules automoteurs en mouvement autres que les machines, les tracteurs et les motocycles - défaut d'utiliser les feux-croisement ou les feux-brouillard en cas de brouillard ou dans toute situation similaire réduisant la visibilité à moins de 100 mètres (49€)
  • Article A 170-07 :
    Défaut pour une personne qui emprunte à pied une chaussée de la voirie normale située hors agglomération de porter un vêtement de sécurité réglementaire, de nuit ainsi que de jour lorsque les conditions de visibilité sont réduites. (49 €)
  • Article A 170-06 :
    Défaut pour une personne qui emprunte à pied une chaussée, une bande ou une place d'arrêt d'urgence de la grande voirie de porter un vêtement de sécurité réglementaire. (49 €)
Dernière mise à jour