Campagne nationale de sécurité routière

Visibilité, état des véhicules et alcool

Dans le cadre de la stratégie de prévention routière, la campagne actuelle de la Police vise trois thématiques: la bonne visibilité (voir et être vu), le bon état technique des véhicules et la conduite sous l’influence d’alcool.

1) Dangers liés à la mauvaise vue

La mauvaise visibilité augmente le risque d’accident pour tous les usagers de la route. Les piétons sont les usagers les plus vulnérables. En effet, entre le 18 novembre 2016 et le 2 janvier 2017, nous avons noté 6 accidents mortels avec 5 piétons qui ont trouvé la mort sur nos routes, et ce entre 17.00 et 19.30 heures.

La période hivernale accroît les risques pour les piétons, puisque la tombée de la nuit avancée et le mauvais temps engendrent une visibilité réduite. Les périodes les plus sensibles sont le matin entre 6 et 8 heures et l’après-midi à partir de 17 heures. Pendant celles-ci, les déplacements des gens sont plus nombreux : pour aller à l’école, pour se rendre au travail, pour rentrer, pour faire des courses, pour promener le chien… Il est important que tous les usagers de la route prennent conscience des dangers accrus pendant ces périodes !

C’est la raison pour laquelle le MDDI, la Sécurité Routière et la Police ont lancé la campagne commune « Gitt siichtbar ».

Est-ce que l’automobiliste voit le piéton et vice versa ? Tout dépend de la visibilité !

Pendant la période hivernale, il est primordial de veiller au bon fonctionnement des feux de croisement des véhicules. La visibilité du conducteur dépend aussi de l’état des vitres de sa voiture. Celles-ci doivent être propres, déneigées et dégivrées.

La visibilité des piétons dépend de ses vêtements. Un automobiliste n’aperçoit un piéton vêtu de vêtements foncés qu’à une distance de 25 mètres seulement. Par contre, un piéton qui porte des vêtements ou des accessoires réfléchissants peut être vu à une distance de 140 mètres.

Voici quelques conseils simples qui peuvent sauver des vies :

Piétons/enfants :

  • Portez des vêtements clairs et des éléments rétro-réfléchissants (brassards, parapluies, cartables…) ;
  • assurez-vous qu’il n’y a plus de danger avant de vous engager sur la chaussée aux passages pour piétons.

Cyclistes :

  • Portez un casque et une veste de sécurité ;

veillez au bon fonctionnement de l’équipement de votre vélo (lampe blanche ou jaune devant, réflecteurs, feu arrière rouge) (Espace usagers de la route rubr. Cyclistes).

Joggeurs :

  • Portez des brassards et vêtements clairs avec des éléments réfléchissants ;
  • portez un gilet de sécurité hors agglomération (obligatoire).

Conducteurs :

  • Allumez vos feux, lorsque les conditions l’exigent ;
  • adaptez votre vitesse et signalez vos manœuvres ;
  • faites attention aux usagers vulnérables et redoublez de prudence, notamment aux passages pour piétons et cyclistes.

2) Le bon état technique des véhicules

En cas d’infraction contre l’article 160 modifié du Code de la route (défaut de pneus hiver en cas de conditions hivernales), un avertissement taxé sera établi et le véhicule sera immobilisé. Entre novembre 2016 et février 2017, la Police a émis 92 avertissements taxés dans ce contexte.

 

En cas de non-fonctionnement de l’éclairage du véhicule, le conducteur ne sera pas verbalisé d’office pendant la durée de la phase préventive (jusqu’au 30 novembre), mais un délai de 3 jours lui est accordé pour mettre son véhicule en conformité avec la législation. Le contrevenant doit se présenter à une unité de police après avoir remédié aux défauts. Faute de quoi, un avertissement taxé ou un procès-verbal sera établi.

Tout conducteur peut faire contrôler les feux et pneus de son véhicule dans les garages, dans les stations de contrôle technique à Sandweiler, à Esch/Alzette et à Wilwerwiltz, auprès de l’ACL… et au Musée de la Police.

Flyer : Contrôle feux et pneus « comme à l’époque » le 11 novembre 2017 entre 9h00 et 13h00 (Parc Housen, parking de la piscine AquaNat’Our).

Rappel des articles du Code de la route en relation avec la campagne:

A 160-34 du 01.10.2012 : 74 €

Conduite, en cas de verglas, de neige tassée, de neige fondante, de plaques de glace ou de givre, d'un véhicule automoteur sur la voie publique sans pneus qui présentent, selon la catégorie de véhicule concernée, soit les caractéristiques décrites respectivement au point 2.2. du Règlement ECE N° 30 concernant les prescriptions uniformes relatives à l'homologation des pneumatiques pour automobiles et leurs remorques ou au point 2.2.3. du Règlement ECE No 54 concernant les prescriptions uniformes relatives à l'homologation des pneumatiques pour véhicules utilitaires et leurs remorques et qui comportent le marquage décrit au point 3.1.5. de ces mêmes Règlements (pneus M + S ou M. S.ou M & S), soit les caractéristiques décrites au point 2.11. du Règlement ECE No 117 concernant les prescriptions uniformes relatives à l'homologation des pneumatiques en ce qui concerne le bruit de roulement et l'adhérence sur sol mouillé et qui comportent le marquage décrit aux points 4.2.6. (M+S/M.S./M&S) ou 4.2.7 (*)

A 21-06 du 01.04.2008: 145€, 2pts

Usage sur un véhicule routier d'un ou de plusieurs pneus: - ne présentant pas des rainures principales d'une profondeur d'au moins 1,0 mm pour les cyclomoteurs et les véhicules traînés et d'au moins 1,6 mm pour les autres véhicules.

Les présentes dispositions ne s'appliquent pas aux cycles, aux véhicules assimilés aux cycles et aux véhicules traînés par un cycle ou par un véhicule assimilé à un cycle.

A 42-05 du 01.01.1996: 49€

Usage d'un véhicule automoteur, autre que les véhicules spéciaux de l'Armée, les machines et les motocycles, qui n'est pas muni d'un ou de deux feux réglementaires éclairant la plaque d'immatriculation.

3) La conduite sous l’influence d’alcool

En complément à cette action, la conduite sous l’influence d’alcool reste un sujet d’actualité. Entre le 1er janvier et le 11 octobre 2017, 1138 permis de conduire ont été retirés à cause de l’alcoolémie, ce qui représente plus de 80% des permis retirés.

Pendant la durée de cette campagne, la Police marquera une présence accrue aux passages pour piétons aux endroits sensibles et assurera, à côté des contrôles d’imprégnation alcoolique réalisée sur réquisition du Procureur d’État, des contrôles relatifs aux 3 thématiques.

Dernière mise à jour