Campagne nationale de sécurité routière pendant le mois de janvier

©POLICE-GD

Pendant la période hivernale, encore trop souvent la réglementation du code de la route n’est pas respectée, ce qui entraîne une atteinte à la sécurité de tous les usagers de la route.

Du 13 au 26 janvier 2020, la campagne nationale de sécurité routière de la police visera 3 dispositions prescrites par le code de la route qui ne sont pas toujours respectées.

D’abord la bonne visibilité. Le mauvais état des vitres d’un véhicule, c’est-à-dire la conduite d’un véhicule sans que la vue soit dégagée vers l’avant ou vers les côtés constitue un risque certain pour la sécurité des usagers de la route.

Ensuite l’inobservation par les conducteurs de l’article 160-10 du code de la route. En effet, dans une optique du respect de l’environnement et de la tranquillité publique, il n’est pas autorisé de laisser tourner sans nécessité le moteur de son véhicule, par exemple pour chauffer celui-ci ou pour dégivrer les vitres.

Enfin, les contrôles viseront aussi l’état des plaques d’immatriculation.

Dans ce contexte, les articles suivants s'appliquent:

  • A 046-01: Usage d'un véhicule routier automoteur n'assurant pas une vue du conducteur suffisamment dégagée vers l'avant ou vers les deux côtés (74 €)
  • A 160-10: Inobservation sur la voie publique par le conducteur d'un véhicule automoteur de l'interdiction de laisser tourner sans nécessité technique le moteur lorsque le véhicule est immobilisé (49 €)
  • K 027-01: Lisibilité défaillante d'une plaque d'immatriculation ou d'identité (49 €)

En complément à ceci, nous rappelons aux automobilistes qu’ils doivent toujours avoir sur eux leur permis de conduire, l'attestation d'assurance, le certificat d'immatriculation ainsi que la vignette fiscale valable.

Dernière mise à jour