Campagne nationale de sécurité routière axée sur la rentrée scolaire

#SecherRentree

En septembre, les efforts de la Police en matière de sécurité routière se concentrent sur la rentrée scolaire et visent la sécurité des enfants sur le chemin de l'école.

À partir du mardi, 15 septembre, la Police marquera une présence accrue dans les alentours des établissements scolaires et se tiendra à disposition des enseignants et des parents. Les agents procéderont également à des contrôles. Les dépassements de vitesse aux abords des écoles et sur le chemin des écoles tout comme les problèmes en matière de stationnement seront particulièrement visés. Les agents prêteront également attention à des infractions comme le non-port de la ceinture ou l'utilisation d'un système de retenue non adapté ou encore à l'utilisation du téléphone mobile au volant. Rappelons que ces comportements sont dangereux non seulement pour le chauffeur, mais surtout pour les piétons.

La Police assurera des contrôles répressifs et préventifs dans les localités et aux abords des écoles.

Afin d'attirer l'attention des automobilistes sur la rentrée scolaire, un certain nombre de véhicules de Police sera doté d'un autocollant "Attention Rentrée scolaire" sur la lunette arrière.

Messages de prévention de la Police

Pour les parents :

  • Parcourez plusieurs fois le chemin de l'école ensemble avec votre/vos enfant(s) et attirez son/leur attention sur les dangers potentiels. Choisissez le chemin le plus sûr, pas le chemin le plus court.
  • Sensibilisez votre/vos enfant(s) aux dangers dans la rue.
  • Soyez exemplaire dans votre comportement ; les enfants imitent leurs parents.
  • Respectez toujours le Code de la route, notamment : Les limitations de vitesse, les interdictions de stationnement ; le port de la ceinture de sécurité, également sur les trajets courts (vous et votre/vos enfant(s)).
  • Veillez à ce que votre/vos enfant(s) descende(nt) toujours du côté du trottoir de la voiture.
  • À la sortie de l'école, n'attendez pas du côté opposé de la rue. Votre/vos enfant(s) risque(nt) de traverser la rue sans faire attention.
  • Veillez à ce que vos enfants soient bien visibles, notamment avec : Des vêtements clairs, des brassards ou des gilets de sécurité ; des bandes réfléchissantes sur les vêtements et le cartable.
  • Si vous amenez votre/vos enfant(s) à l'école à vélo, n'oubliez pas de mettre un casque (vous et votre/vos enfant(s)).
  • Si vous transportez un enfant dans une remorque à vélo, rendez celle-ci le plus visible possible, par exemple en l'équipant d'un fanion. Surtout pour les conducteurs de voitures très hautes ou de camions, une remorque à vélo n'est pas toujours très visible.

Pour les enfants :

  • En empruntant des trottoirs, tenez-vous près des maisons et jardins à la place de marcher sur le bord du trottoir près de la rue.
  • Sur les trottoirs, les enfants plus âgés et plus expérimentés marchent côté route afin de protéger les moins expérimentés.
  • Traversez la chaussée au niveau des feux de signalisation. S'il n'y en a pas, utilisez les passages protégés pour piétons et regardez bien des deux côtés avant de traverser. S'il n'y a pas de passage pour piétons, arrêtez-vous au bord de la rue, regardez vers la gauche, vers la droite, et encore une fois vers la gauche et traversez quand il n'y a plus de voiture en vue.
  • Faites attention aux voitures sur le trottoir, notamment dans les sorties de garages.
  • Soyez prudents lorsque des véhicules stationnés gênent la vision. Arrêtez-vous devant la bordure du trottoir et assurez-vous qu'il n'y a pas de voiture avant d'avancer.

Pour les automobilistes :

Les jeunes enfants ne connaissent pas encore les dangers de la circulation et peuvent aussi être nerveux lors de la rentrée des classes.

  • Faites attention aux enfants et soyez prudents.
  • Adaptez votre vitesse dans les alentours des écoles et signalez vos manœuvres.
  • Soyez particulièrement prudents devant les passages pour piétons et aux abords des écoles et des arrêts de bus, diminuez votre vitesse quand vous voyez des enfants et soyez prêts à freiner à tout moment.
  • N'oubliez pas que les enfants ne savent pas évaluer les vitesses et ont des difficultés à reconnaître certaines situations dangereuses.

Dernière mise à jour