Armes prohibées

Loi du 15 mars 1983 sur les armes et munitions

Le Code pénal définit comme arme "toutes machines, tous instruments, ustensiles ou autres objets tranchants, perçants ou contondants, dont on se sera saisi pour tuer, blesser ou frapper, même si l’on n’en a pas fait usage" (Art. 135 du Code pénal).

Sont ainsi visés par cette notion tous les objets dont on se sert pour porter atteinte à une personne (ex.: battes de baseball, câbles électriques, fouets, couteaux de cuisine, cutter, marteaux brise-vitre…). Rien que la menace avec un tel objet est considérée par le législateur comme infraction.

Vous voulez vous protéger?

Sachez qu’une arme ne provoque qu’un faux sentiment de sécurité! En effet, une arme ne permet pas nécessairement d’arrêter un agresseur, mais risque de faire dégénérer la situation.

Toute arme peut être enlevée par l’agresseur et utilisée contre vous.

Dès lors, suivez plutôt les conseils suivants:

  • Faites-vous accompagner lors de vos déplacements et réduisez ainsi le risque d’une agression.
  • Ne vous laissez pas provoquer et essayez de désamorcer une situation critique. Mieux vaut passer pour un lâche en s’éloignant que de risquer une agression.
  • Eviter des lieux sensibles.
  • Utilisez des sifflets pour dissuader des agresseurs potentiels. Vous pouvez ainsi bénéficier du facteur surprise et rendre d’autres personnes attentives à votre situation de détresse.
  • Un effet similaire peut être produit par l’usage d’une alarme de poche.
  • Invitez les personnes présentes à porter secours en vous adressant directement à eux ("Vous, avec le manteau bleu, appelez la police!").
  • Au cas où vous êtes témoin d’une agression armée, appelez immédiatement la Police (113) et porter secours aux victimes jusqu’à l’arrivée de la police.

Il faut savoir aussi que l’autorisation ministérielle de détenir une arme ne confère pas au propriétaire le droit de porter cette arme en public à des fins de protection ou de défense!

Dernière mise à jour