Vandalisme et incivilités

Comment vous protéger?

Bien souvent, les actes de vandalisme sont motivés par l'ennui. Ainsi, la meilleure façon de prévenir le vandalisme est de faire quelque chose de constructif. Il est important d’avoir conscience des conséquences néfastes qu'a le vandalisme sur nos milieux de vie. Ainsi, il faut sensibiliser les auteurs aux dégâts causés par le vandalisme et signaler que ces comportements ne sont pas tolérés.

Les graffitis influencent de nos jours de plus en plus l’image de nos villes. Ils sont souvent perçus par les citoyens comme une perturbation de la sécurité publique. Les discussions s’il s’agit d’art ou de gribouillage sont superflues, dès qu’ils sont réalisés sur des biens publics ou privés sans consentement des propriétaires.

Dès lors, il s’agit de dégradation volontaire, pénalement et civilement punissable par la loi.

  • Les traditionnels moyens de lutte préventive, comme la lumière, en combinaison avec un détecteur de mouvements, ainsi que des voisins attentifs peuvent vous protéger contre des tagueurs.
  • Une façade enherbée peut aussi dissuader le tagueur.
  • Un prétraitement de la façade avec un matériel anti-graffiti répulsif favorise le cas échéant l’enlèvement du graffiti (produits en vente en commerce spécialisé).
  • Des surfaces grossières, inégales et des murs colorés n’invitent pas nécessairement à taguer.
  • Une suppression rapide des œuvres d’art enlève l’attrait aux tagueurs. Un graffiti n’a de sens pour eux que s’il peut être vu par de nombreuses personnes. Il existe des solvants spéciaux dans les commerces ainsi que des entreprises de nettoyage spécialisées.

Tous ces conseils ne sont pas la garantie d’une protection absolue contre les gribouillages, mais ils montrent clairement que l’on peut diminuer l’attrait pour les tagueurs.

Dernière mise à jour