La nouvelle Police

Le projet de réforme de la Police est entrée en vigueur au 1er août 2018

Une Police efficace et moderne au service du citoyen

Message de la part d’Étienne Schneider, Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité intérieure et de Francine Closener, Secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure

La réforme de la Police, dont tout le monde profite, entre en vigueur le 1er août 2018. 

La Police est ainsi modernisée. Un meilleur service au citoyen est au centre des préoccupations de cette réforme. La Police sera désormais plus disponible et plus présente sur le terrain. Les conditions de travail du personnel sont améliorées par une organisation plus flexible des structures. 

Dans ce sens cette réforme historique représente un pas décisif dans la gestion de la sécurité au Luxembourg.

Cette réforme était absolument nécessaire. Les attentes croissantes de la population envers une Police efficace ont changé face à l’apparition de nouveaux phénomènes de criminalité. En tant que responsables politiques, nous avons tenu compte de ce contexte dans l’intérêt du maintien de la sécurité publique. 

La nouvelle Police, telle qu’elle se présente désormais, est la réponse concrète pour relever ce défi. 

Les nouvelles compétences dont disposent dès à présent les policiers, leur confèrent une meilleure sécurité juridique et un préimètre d’action élargi, par exemple lors de perquisitions, de contrôles d’identité, lors de saisies et dans certain autres cas de figure. Les policiers utilisent ces moyens dans le strict respect des libertés individuelles et des droits du citoyen. 

La situation de la Police s’améliore avec l’entrée en vigueur de la réforme de la Police, de la réforme de l’Inspection générale de la Police et de la nouvelle loi sur la discipline. En vue de la réforme de la Police, les budgets financiers alloués à la sécurité intérieure ont été nettement augmentés pendant les dernières années. Jamais auparavant la Police n’a recruté autant de personnel. 

Vivre en sécurité est un élément essentiel de la qualité de vie au Grand-Duché. Une Police efficace et moderne, au service du citoyen, garantit cette sécurité. Avec cette réforme, le pays dispose désormais d’une Police capable de relever les défis de demain.

  

Des conférences régionales pour informer sur la réforme de la Police

Pour informer les citoyens sur la réforme, la Police a organisé 4 conférences régionales, en présence du Vice-Premier ministre et Ministre de la Sécurité intérieure Étienne Schneider et de la Secrétaire d’État à la Sécurité intérieure Francine Closener.  

  • Mardi, le 24 juillet à Roodt-sur-Syre, au Centre culturel Syrkus.
  • Mercredi, le 25 juillet à Dudelange au Centre culturel « op der Schmelz ».
  • Jeudi, le 26 juillet à Diekirch au Centre culturel « Al Seeërei ».
  • Vendredi, le 27 juillet à Luxembourg-Ville, au Centre culturel à Cessange.

"ENSEMBLE POUR VOUS": notre engagement

(Philippe Schrantz, directeur général de la Police)

Ce slogan et notre nouvelle identité visuelle élaborés sur base de notre vision témoignent de l’engagement que nous prenons par rapport au citoyen. 

En tant que prestataire de service public de qualité, disponible et attentif, nous agissons de manière transparente et responsable. Nous sommes prêts à rendre des comptes à la société. Nous nous engageons à utiliser les pouvoirs qui nous sont délégués par la loi et les autorités avec mesure et de manière proportionnée. 

Une Police moderne est sensible au changement et disposée à engager les nouveaux défis sociétaux, d’autant plus qu’en matière de ressources humaines et matérielles notre situation s’est améliorée constamment au fil des dernières années. 

"ENSEMBLE POUR VOUS" est une invitation de la Police au citoyen à la coopération et au dialogue ouvert.

La réorganisation territoriale: présence, disponibilité, proximité

La réorganisation territoriale est en plein essor. Elle est placée sous le signe de la proximité avec le citoyen.

Les régions de Police passeront de six à quatre.

La proximité n’est désormais plus reliée ni par l’appellation ni par la fonction, à une structure. C’est un état d’esprit inhérent à la mission individuelle de chaque membre du Corps. La Police conseille et assiste la population. Elle agit dans un esprit de prévention, de proactivité et de dissuasion. S’il s’avère nécessaire le policier recourt à ses compétences répressives. 

Avec les nouvelles structures territoriales mises en place, la Police est en mesure de garantir:

  • une présence 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au niveau de 13 commissariats (les anciens centres d’intervention);
  • une présence de 7.00 heures à 21.00 heures (pendant les jours ouvrables) au niveau de la nouvelle génération de commissariats fusionnés ou travaillant en communautés qui tournent à deux roulements;
  • une meilleure accessibilité pour le citoyen avec la possibilité de prendre rendez-vous avec votre agent de police.

Au-delà, pour offrir une disponibilité maximale au citoyen, la Police lui propose de prendre rendez-vous avec "son" policier pour tous les cas non urgents.

Pour toutes les urgences, le 113 est disponible 24 heures sur 24. 

Tous les anciens centres d’intervention et commissariats de proximité couvrent dès à présent le même registre de tâches et portent le nom de commissariat de police. 

Ces éléments permettent d’augmenter le nombre de patrouilles sur le terrain, notamment pendant les heures de grande affluence, en cours de matinée et d’avant soirée. Les commissariats disposent désormais d’une plus grande flexibilité dans la gestion de leurs ressources ce qui permet une meilleure adaptation aux spécificités locales. 

Le e-commissariat: plainte en ligne et service personnalisé

Nous vous proposons, à partir de la fin juillet, dans le cadre de la simplification administrative, un nouveau service en ligne. 

Notre nouvel e-commissariat est accessible via notre portail web www.police.lu et notre App police.lu. Dès à présent vous pouvez y déposer une plainte pour un vol moyennant votre identification forte LUXTRUST acheminée via MyGuichet.lu.

La plainte électronique est éligible pour les infractions

  • pour lesquelles l’auteur est inconnu;
  • qui ne présentent pas de traces nécessitant l’intervention de la police technique;
  • qui ne présentent pas d’éléments de violence;
  • de vols d’essence à la pompe. 

Les services offerts par le nouveau commissariat vont au-delà du dépôt de plainte. Vous pouvez également notifier des faits n’impliquant pas de plainte, signaliser un objet perdu ou trouvé, demander l’obtention de certains certificats, nous adresser des demandes d’information générales et nous signaler vos départs en vacances.

La police administrative: nouveaux moyens sur une nouvelle base légale

Les nouvelles dispositions en matière de police administrative permettent désormais au policier de mieux aider le citoyen dans certains cas de figure. Le policier agit dans un cadre légal inexistant auparavant. 

La police administrative se compose de plusieurs éléments:

  • prévention aux infractions;
  • protection des personnes et des biens;
  • maintien de l’ordre public. 

Les nouveaux moyens légaux permettent aux policiers d’intervenir avant qu’une infraction n’ait été commise. 

Concrètement ces mesures qui peuvent être mises en œuvre soit sur décision du ministre compétent, soit du bourgmestre s’appliquent notamment au contrôle et à la vérification d’identité, à la fermeture provisoire d’un établissement, aux fouilles d’un bâtiment ou d’un véhicule, à la mise en place d’un périmètre de sécurité et à certain nombre d’autres actes administratifs tombant sous la compétence policière. 

Les nouvelles dispositions légales définissent un cadre clair dans lequel le policier peut agir en toute sécurité juridique.

Un service de police judiciaire: coordination nationale de la lutte contre la criminalité 

La nouvelle organisation judiciaire prévoit la création d’un service national de police judiciaire avec une maison-mère établie dans la région Capitale et trois services décentralisés dans les régions Sud-Ouest (à Esch-sur Alzette), Nord (à Diekirch) et Centre-Est (à Grevenmacher).

Cette restructuration qui regroupe les six anciennes unités judiciaires régionales et l’ancien Service de police judiciaire vise à rendre l’organisation de la lutte contre la délinquance et les enquêtes plus efficientes par une coordination nationale sans pour autant négliger la lutte contre les phénomènes délinquants régionaux.

La nouvelle approche facilite aussi la collaboration avec les commissariats de police. 

L’établissement d’un nouveau comité d’accompagnement qui est présidé par le procureur général et composé paritairement de représentants de la Police et des autorités judiciaires, permet une meilleure analyse des phénomènes délinquants et la priorisation des affaires.

Dernière mise à jour